Révélations, hésitations (mais sans Twilight dedans)

Publié le par Poulpy

Quelques tensions apparaissent dans la classe. Essentiellement des tensions garçons/filles, les uns tapant sur les autres, le tout s’insultant parfois, ou se menaçant. Certains caractères se dévoilent un peu plus, ils se sentent plus à l’aise. C’est rigolo de parler avec les enseignants de l’an dernier, la présentation faite d’un gamin qui correspond, celle qui ne correspond plus, les aspects plus cachés d’une personnalité qu’on nous avait annoncés, qu’on n’avait pas encore vus et qui sortent maintenant au grand jour.


Parfois en bien, comme SR qui sourit enfin et prend la parole spontanément, ou comme KD, qui travaille franchement bien quand il arrête de faire l’andouille (et qu’il ne montre pas ses fesses). Parfois en moins bien, je comprends mieux pourquoi je dois garder un œil sur JL, les animateurs de cantine m’ont dit qu’il menaçait JT et qu’il était un peu agressif avec elle. En ce moment, il ne me regarde pas dans les yeux quand il me parle, il acquiesce avec des « Ouécht ! » assez déplaisants aussi. J’ai un peu de mal avec ça.


J’espère pouvoir cadrer ça avec assez de fermeté sans le braquer, il semble assez têtu pour finir par poser problème. Mais je ne sais pas trop quoi faire concrètement pour éviter que ça évolue dans le mauvais sens. J’ai peur de me planter. C’est un peu stressant. D’un côté, ça ne pourra jamais être comme l’an dernier, de l’autre, ça avait commencé avec des petits trucs comme ça. Et je ne suis pas forcément totalement responsable de son évolution, je dois accepter de ne pas pouvoir agir dessus. Je sais de quoi je vais parler vendredi soir avec la psy.

Publié dans Poulpy à l'école

Commenter cet article

Zizanie 16/10/2011 21:13



Bon alors, j'ai rien dit. Bon courage !



Zizanie 15/10/2011 18:41



L'idée générale, c'est de favoriser les comportements souhaitables et de diminuer les comportements indésirables. Même si "conditonnement opérant", c'est pas très parlant, en pratique, c'est
l'histoire de la carotte et du bâton. Tes cobayes n'ont pas grand chose à craindre, c'est pas nocif, comme expérience.



Poulpy 15/10/2011 18:59



Ah oui, féliciter quand l'enfant a le comportement attendu et punir quand il tape sur ses voisins de table. Bah c'est un peu ce qui se fait tout le temps en fait, on valorise toujours le positif,
et on ignore ou on punit le négatif suivant les cas.



Zizanie 13/10/2011 22:04



Si c'est pour retrouver de la lecture sur ton blog, je veux bien t'envoyer des mails tous les jours.

Pour ce qui est de l'attitude à adopter, essaye l'approche cognitivo-comportementale, type conditionnement opérant. Idéologiquement, j'adhère pas, parce que pour moi, c'est le niveau zéro de la
pédagogie, mais dans la pratique, c'est super efficace avec des gamins. T'as des résultats assez vite.



Poulpy 15/10/2011 14:16



Ca me parle pas tout à fait clairement l'approche cognitivo-comportementale, je vais d'abord me renseigner avant de me servir de mes gamins comme cobayes.


Là j'ai utilisé la bonne vieille méthode du "ça tombe bien que vous veniez le chercher ce soir madame machin, justement je voulais vous voir pour faire un point". Et le lendemain, déjà ça allait
mieux. J'attends de voir la suite.