Plus d'énergie au 2ème trimestre? Des clous!

Publié le par Poulpy

Depuis ce week-end, je ressens une fatigue assez importante. J’ai l’impression d’avoir dormi/végété tout le week-end. Bon, j’ai quand même passé la moitié du dimanche à bosser, faire des recherches, mais vautrée sur le canapé devant l’ordi, franchement, c’est pas non plus du sport. Et le début de semaine a été particulièrement laborieux.

Lundi, réunion avec les parents de Zébulon, le médecin de la PMI et la psy scolaire. Résultat, le médecin et la psy pensent que Zébulon est un enfant précoce. Comme tous les enfants qui présentent des troubles du comportement, ça doit être le nouveau diagnostique à la mode (avant, on parlait de gamins hyperactifs). Les parents étaient ravis, ça fait toujours plaisir d’entendre que son gamin est supérieurement intelligent (parce que c’est ce que « précoce »  signifie pour eux) plutôt qu’atteint de troubles de l’opposition. D’accord. Et donc, je fais quoi avec ce gamin qui se roule par terre, hurle comme un putois et frappe les autres ? Ben rien de plus que ce que je faisais avant, c’est très bien madame, il faut continuer à l’aider à verbaliser ses émotions, parler, être patiente, vous occuper de lui, limiter les risques d’explosion, supprimer les causes de la frustration, anticiper ses crises. Ouais, et pendant ce temps, les 25 autres gamins, je les range dans ma poche je suppose. Donc je vais devoir veiller à ce qu’il obtienne toujours la place qu’il veut, la couleur de ciseaux qu’il veut, lui laisser faire l’activité qu’il choisit, bref m’adapter à lui plutôt que de lui apprendre à s’adapter à la société d’après la psy et le médecin. (ça se sent un peu mon scepticisme, ou pas ?)

 

Et pendant ce temps, je me sens épuisée, lundi soir et mardi j’ai commencé à sentir des contractions et des sortes de malaises, mardi soir j’ai passé une heure allongée à l’école avant de pouvoir prendre la voiture tellement je me sentais en forme. Et bien-sûr, la gynéco était injoignable, donc j’ai passé 3h (18h/21h) aux urgences pour enfin qu’un médecin me dise que les contractions c’est normal même à presque 4 mois tant que ce n’est ni fréquent, ni régulier, ni douloureux. Mais que je dois quand même me reposer et dormir plus. Et prendre du spasfon. Et pas trop me fatiguer au travail. Elle a oublié de me fournir les tranquillisants à donner à Zébulon pour ça.

 

Le bon coté c’est que j’ai cessé d’imaginer le pire. Oui, je sais, c’est un peu débile de paniquer comme ça. Mais c’est la faute de la gynéco, elle ne répond jamais au téléphone. Et c’est écrit nulle part qu’on peut avoir des contractions à 17 semaines. Le mauvais coté c’est que même en dormant de 22h à 11h ce matin, je me sens toujours épuisée comme pas possible, je me demande comment je vais tenir 3 semaines ½ avant les vacances. Parce que je me rends bien compte qu’hier j’ai été plus qu’impatiente avec les trolls, c’était un peu difficile de rester calme et de faire le show pour les capter.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

la sorcière 08/02/2013 23:56


Ma mère a été prof au primaire un moment. Elle a voulu passer à prof dans des classes spécialisées pour handicapés, parce que, je cite "au moins là, t'en as dix étiquettés handicapés, pas 25 qui
le sont mais sans le papier" XD


Toutes mes condoléances. Les précoses, c'est vrai que c'est la classe pour les parents, mais la plaie pour les enseignants...

Poulpy 09/02/2013 10:11



Surtout que là, on n'est pas sûr qu'il est précoce, seulement qu'il a de gros problèmes de comportement, refus de l'autorité, opposition en permanence et qu'il a un bon niveau de langage. Mais
oui, s'il avait l'étiquette "handicap" on pourrait demander une AVS pour être avec lui dans la classe et me décharger un peu.


Et "reposez-vous" qu'il disait le médecin des urgences :)



Shaya 06/02/2013 22:11


En même temps tu as fait comme tout le monde : médecin libéral injoignable --> hopital. :-)

Poulpy 07/02/2013 18:25



C'est clair que je ne suis pasencore assez détendue avec mon corps et Junior pour rentrer tranquillement à la amison sans avoir aucune réponse à ce qu'il se passe.



shaya 06/02/2013 20:38


Mouhahahaha mais comment je te love trop toi. Sur le "nouveau diagnostic à la mode" des enfants précoces et le fait qu'on ne leur apprenait pas à s'adapter à la société, on s'est dit souvent la
même chose avec un ami qui s'est beaucoup intéressé au sujet.


D'une manière générale je ne crois pas que ça soit rendre service à un gamin de ne pas lui apprendre la frustration et la vie en société.


 


Sinon si tu es trop fatiguée, tu en parles à ton doc. S'occuper de 30 gamins c'est pas une sinécure et difficile de rester calme et sereine quand on est crevée. Et la gynéco injoignable c'est un
peu la plaie surtout en 1ere grossesse...

Poulpy 06/02/2013 21:19



30 c'est exag&r&, ils sont 26 et y'en a toujours un ou deux absents (les jies de la maternelle) ce qui rend le tout plus supportable, je sais que certains collègues en ont réellement
30...


Pour la gynéco injoignable, c'est sûr, et j'ai pas osé débarquer à son cabinet sans l'avoir prévenue, heureusement que l'hopital est à coté. Mais je me trouve un peu cruche d'avoir encombré les
urgences avec un truc aussi con. Mais au moins maintenant je sais ce qui est normal est ce qui ne l'est pas (douleur, fréquence et nombre plus important). Jusqu'au prochain truc qui me semblera
suspect et qui ne sera pas dans mon gros bouquin.