Où en sommes-nous?

Publié le par Poulpy

Je crois bien que c’est le premier Noël de ma vie que je passe sans m’inquiéter de ce que je mange, sans manger à m’en rendre malade, et pour lequel je ne prends pas un gramme. J’en suis donc à 13 semaines de grossesse (oui, je vais l'écrire en entier, j'ai horreur des abréviations style Doctissimo) et toujours -2kg au compteur. Bon ok, depuis le retour, j’ai peut-être repris presque un kilo. Mais Uphir, elle a repris les 200 grammes perdues avant les vacances alors hein, y’a pire (et elle doit à nouveau perdre 400 grammes).

 

Junior doit peser dans les 45 grammes maintenant, mais j’aimerais bien connaitre la consistance d’un utérus plein, parce qu’avec la couche de gras que je me paye, j’ai un peu de mal à savoir si ça commence à pousser ou pas. Ma vessie me hurle que oui, toutes les heures ou toutes les deux heures (et toutes les 4h la nuit, youhou c’est la fête !) mais mon tour de taille n’a pas bougé contrairement à ce qu’affirment tous les bouquins reçus à Noël. Ils disent tous que le ventre commence à se voir et qu’on doit hésiter entre être fière et vouloir le cacher. Mais aucun auteur n’a pensé aux gros poulpes qui ont déjà un gros ventre plein de graisse et ne savent pas où chercher. Le seul indice, c’est cette sensation de gêne quand je m’allonge sur le ventre, chose que je ne ressens pas d’habitude avec la graisse simple. Là j’ai l’impression d’être allongée sur un petit ballon d’eau.

 

Le Koala a commencé à lire le livre offert par la famille à Noël, il découvre des trucs incroyables comme le mot « primipare » qu’il trouve incroyablement moche. Et on a regardé des bouts d’épisodes de Baby Boom pour commencer à l’habituer à l’idée de m’accompagner, ce qui ne semble pas l’enchanter pour le moment, mais on a encore 6 mois pour bosser là-dessus. Sinon, j’vais devoir demander à Armelle de rentrer du Québec pour l’occasion, je me sens pas trop d’y aller toute seule. La seule opération de ma vie, c’est la myopie au laser, 15 minutes, pas une goutte de sang, la terreur de ma vie et un Koala obligé d’attendre en salle d’attente. Rien à voir donc avec les heures de travail, la douleur, le sang et autres sécrétions puis la réception de Junior. Mais je crois qu’il ne réalise pas encore, ça n’est pas concret pour le moment pour lui, ça viendra quand je pourrai lui faire toucher Junior, qu’il le sentira bouger.

 

Publié dans Poulpy se multiplie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

la sorcière 11/01/2013 21:20


Moi on m'avait dit que plus on était mince, plus tôt on le sentait bouger... Des cacahouetes. J'ai mis une éternité à capter du mouvement là dedans malgré mon tout petit gabarit ^^


Félicitation pour Noël. Peut être que justement le secret, c'est d'être zen (au lieu de nous rebattre les oreilles avec des "attention ! Noël ! kg !")


 


Et pour ton compagnon, malheureusement, peut être même que quand il pourra sentir les mouvements, ça restera très flou. Mon mari a vraiment réalisé que quand il l'a tenu dans ses bras. Les hommes
mettent plus de temps que nous. (Et mon mari était terrifié à l'idée de venir avec moi. Finalement il a vécu ça assez calmement, on a discuté, il est resté de mon côté pendant la descente (pour
éviter la vision d'horreur), il a poliement refusé de couper le cordon)

Poulpy 11/01/2013 22:44



Oh ben tu sais, même sans Noël, j'ai passé ma vie à controler ma nourriture/craquer complètement et je joue au yoyo depuis mes 11 ans. C'est seulement pendant les périodes où je n'y fais pas
attention que je perds du poids (enfin, les régimes aussi mais ça finit toujours en boulimie).


Je n'ai aucune envie que mon Koala aille voir ce qui se passe "en bas", juste qu'il me tienne la main, que je ne sois pas toute seule pour le premier "gros truc" médical de ma vie (le laser pour
les yeux c'était moins de 10 minutes) et affronter ça seule, ça me fait un peu peur.



Je réfléchis encore (et c'est pas mon fort) 10/01/2013 18:53


Olivier, faut que t'y ailles. Même si je t'assure que ça me ferait le plus grand plaisir d'accompagner Poulpy ! En tout cas, j'ai un billet aller retour de côté pour au cas où. Je serai là si tu
as besoin de moi. Promis.

Poulpy 10/01/2013 20:16



Non mais il ira seulement s'il le sent, je ne veux pas l'obliger à faire quelque chose qui le met mal à l'aise, le rend malade ou lui fait peur. Et sinon je demanderai à ma mère, ça lui coutera
moins cher en billet de train quand même. (mais je garde l'idée au cas où)