Non, non, non, pas sous l'tapis!*

Publié le par Poulpy

Encore une fois, j'ai été plus active et efficace entre 21h et 22h30 que depuis mon réveil à 9h. Pourtant je suis à l'appart depuis vendredi soir. J'ai eu 158 fois le temps de descendre ces 5 cartons vides à la cave avec leur copine la caisse à outils-et-autres-trucs-de-bricolage (genre 6 ampoules basse conso, comment a-t-on pu acheter 6 ampoules alors qu'on n'a que 3 lampes qui fonctionnent avec ce type d'ampoule?), de faire et étendre une machine, de décrasser la cuisine (alors que je l'aime cette cuisine, c'est pour ça qu'on a acheté l'appart, pour ça et parce qu'il offrait tous les critères de sécurité pour les chats), de faire un sort au calcaire de la salle de bain (d'ailleurs, au vu des tests sur la dureté de l'eau, mes pauvres cheveux n'ont pas fini de souffrir), de ranger la montagne de fringues qui traine encore dans des cartons/sacs/sur la planche à repasser...  Mais c'est le mardi à 21h que je me découvre une âme de Bree (enfin pas trop non plus hein).

 

J'aime pas le ménage. Mais ce que j'aime, c'est me glisser dans des draps frais propres. Et cette envie me vient souvent... au moment de me coucher. Et le problème c'est que pour profiter de draps propres, faut balayer (ben oui, ramener des pieds plein de poussière dans les draps propres c'est nul) et laver le sol tant qu'à faire. Mais avant, faut ranger, faire de la place au sol. Et avant de laver le sol, faut faire la cuisine et la salle de bain. Et descendre les poubelles (ce qui ne sera plus un problème le jour où j'aurai intégré qu'on a un vide-ordure, faut faire deux pas de plus pour jeter un truc mais ça évite de descendre/remonter un étage tous les deux ou 3 jours, je pense que c'est rentable). Et pour descendre les poubelles faut s'habiller (on peut croiser un voisin) et donc se doucher.

 

Et voilà comment j'ai fait presque tout ça entre 21h et 22h. J'ai abandonné au moment du balayage, le chat s'amusait à se rouler dans la poussière, demain je prendrai l'aspirateur, elle rigolera moins. Et elle cessera peut-être de me suivre partout même aux toilettes. Vague impression de vivre l'angoisse de séparation d'un gamin, les braillements en moins. En même temps faut que j'en profite, le Koala et son chat rentrent jeudi, elle va être beaucoup moins sympa quand ils seront là, elle a un vrai caractère de fille unique cette bestiole...

 

* Et puis moi j'avais pas tous les animaux de la forêt pour m'aider, j'ai juste un chat angoissé d'avoir déménagé dans les pattes qui fait vraiment rien pour m'aider à part me regarder de ses grands yeux qui semblent demander un calin sinon elle se met à pleurer...

Publié dans Poulpy à la maison

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article