Le Louvre, j'y reviendrai, mais sans la classe

Publié le par Poulpy

Journée pourrie, pire que ce que j’avais prévu. D’après ma collègue, c’est parce qu’ils ont passé 15 jours enfermés devant la télé, forcément, ils ont besoin de se défouler, et nous on les enferme 1h30 dans un bus puis dans un musée, pique-nique sur les marches d’un escalier dans le hall du musée, puis re-musée, puis re-bus 1h30. Sans cette circulation de folie, on aurait eu le temps de les défouler un peu dans un parc avant le début des ateliers.

Par contre, assoir BP (oui, il a des initiales aussi délicieuses que son comportement) à coté de moi, isolé de son public habituel, ça a été une idée de génie (oui, des fois je m’aime). Il a fermé les yeux à 9h05 pour les ouvrir à 10h25 quand je l’ai secoué pour descendre du bus. Je l’aurais volontiers laissé dormir toute la journée, mais y parait que c’est mal vu par les autorités. Et au retour, pareil il a dormi presque une heure.

Le moment le plus tendu, ça a été quand, au milieu des sculptures en marbre immaculé, CC (qui se donne un mal de chien pour avoir l’air d’une pouf rebelle) s’est précipitée sur moi, une main couvrant son visage, l’autre main repoussant une statue (ben ouais, elle était au milieu et lui barrait le passage). Sa main était pleine de sang, un saignement de nez mais version chutes du Niagara. Elle me fait régulièrement le coup, rien de très grave, mais d’habitude je peux l’envoyer fissa aux toilettes avant qu’elle ne fasse une flaque dans la classe. Là, le premier truc qui m’est venu à l’esprit ça a été «ARGH ! Si elle touche une statue je vais aller en tôle pour dégradation d’œuvre d’art ! ». Heureusement, aucun marbre séculaire n’a été maltraité durant l’opération de sauvetage.

Par contre le conférencier est reparti dépité par leur manque d’attention et leur incapacité à se taire plus de 10 secondes d’affilé. En même temps, il aurait adapté son discours à leur âge, ça aurait été beaucoup mieux. Les CM1 ont eu une autre conférencière qui les a scotchés avec ses histoires de mythologie et autres légendes, le notre nous a surtout parlé technique. Je doute que connaitre la proportion correcte de cuivre et d’étain pour faire un bronze de qualité soit un sujet qui les passionne. Le type, lui était captivé par ce qu’il disait, c’est déjà ça. Et moi, je n'ai pas eu du tout l'impression de savourer le moindre objet, tendue que j'étais à essayer d'anticiper la prochaine connerie.

Et demain, on va faire un point sur ce qu’ils ont travaillé pendant les vacances, ça va être comique.

Publié dans Poulpy à l'école

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Poulpy 28/02/2011 22:23



Tiens, j'ai même pas parlé de ma maman de KB qui nous accompagnait. Elle a trouvé son fils infect pendant cette journée. Moi j'ai trouvé qu'il était égal à lui-même, et que c'était bien pire
avant Noël, comme quoi, ce sont de fourbes petites créatures à multiples personnalités. Mais ça fait du bien que cette maman réalise que non, je ne punis pas son fils chéri pour le plaisir de le
maltraiter, c'est juste qu'il le cherche un peu des fois.