Demain je reste au chaud

Publié le par Poulpy

Demain, je fais l’école buissonnière pour cause de neige. Oui je sais, c’est follement original. Oui je sais, ces cons de parisiens sont pétrifiés dès qu’ils voient 3 flocons (hein Shaya ?). Mais moi je suis pas parisienne (même si ça fait presque 6 ans que je vis ici), je suis bordelaise. En  14 ans de conduite, je crois que c’est mon 3ème ou 4ème hiver neigeux seulement, ça ne suffit pas à faire de moi une experte de la conduite sur neige/verglas malgré mon module «simulation de perte d’adhérence » de deux heures à l’autoécole en 2000.

 

Les routes seront certes sécurisées sur les grands axes d’Evry, surtout la N7 que je prends sur une bonne portion (8km sur les 12km de mon trajet pour aller à l’école) mais le point noir, c’est de sortir de la résidence. Chemin privé, pas d’intervention de la mairie, juste le gardien avec son petit seau de sel. Ce qui à la limite ne me ferait pas (trop) peur si le parking n’était pas tout en haut d’une colline. Ah ben oui, c’est bien d’être en hauteur quand on est en bord de Seine pour éviter les crues, mais quand ça glisse, c’est beaucoup moins drole.

 

Et puis même si à faible vitesse, je cours peu de risques, que je suis équipée d’airbag, j’ai moyennement envie de faire courir des risques à Junior (alors que j’ai beaucoup plus de mal à résister à l’appel de la viande crue et du saucisson, folle que je suis !). Et, bassement matérialiste que je suis, j’aime trop ma Poulpomobile pour la ruiner dans un affreux bruit de tôles froissées, surtout depuis qu’on doit se contenter d’un salaire (le mien) pour deux.

poulpomobile-sous-la-neige.JPG

Alors après notre petite balade dans le parc pour faire des jolies photos et évaluer les chances de sortir la voiture sans se manger un mur, j’ai appelé la directrice de l’école pour l’avertir de ma possible absence demain. Sachant qu’il n’y a plus aucun remplaçant dans la circonscription, les enfants seront répartis, sauf si les parents acceptent de les reprendre ou trouvent une autre solution. Elle m’a dit que peu de parents prendraient la voiture pour aller bosser demain, donc beaucoup resteraient à la maison, mais qui a envie de passer une journée de repos à s’occuper des enfants quand on peut les poser à pied à l’école et avoir la journée rien que pour soi ?

 

Bref, demain je vais me lever à 6h30 comme d’habitude, et à 7h15 je constaterai que non, la neige n’a pas disparu comme par magie et j’enverrai un sms à la directrice pour confirmer, puis attendrai 9h pour appeler la secrétaire de l’inspection (qui aura reçu des dizaines d’appels et sera débordée). Ensuite, je lui demanderai si en allant à l’école l’après-midi je serai payée pour la demie journée ou si je perds de toute façon la journée complète, auquel cas je ne me fatiguerai pas à tenter une sortie vers midi.

 

 

Publié dans Poulpy à la maison

Commenter cet article

la sorcière 21/01/2013 20:36


Mouhaha, j'ai eu la vision du super parking tellement bien placé pour aller s'emplafonner. Et la logique parentale aussi, je me reconnaitrais tout à fait la dedans (en fait les parents sont comme
les gamins : ils revent de secher pour regarder des films pénard au lit)

Poulpy 21/01/2013 22:18



Finalement, après la fonte du vergas vers 9h30, le déneigement de la voiture (un bon quart d'heure à deux pour enlever les 3 tonnes de neige), j'étais à l'école à 10h30 pour un total de 10
enfants. Et 8 ne sont pas revenus l'après midi alors que j'avais appelé au téléphone TOUS les parents pour les prévenir (et seulement 4 m'ont dit qu'ils ne viendraient pas, les autres ont juste
dit "d'accord madame, merci d'avoir appelé").



shaya 20/01/2013 18:44


Nan pour une fois, j'ai beau être la reine des glaces, je ne me moque pas trop. Vous avez eu une sacrée quantité, vous n'avez pas les équipements et comme dit ma soeur montpellieraine : "le
problème avec la neige, c'est pas tant la neige c'est les autres sur la route" donc si tu peux rester chez toi, fais le. Surtout avec le parasite.


Par contre je me pose toujours la question en fait de comment vous faites pour rester chez vous. Enfin toi tu perds ta journée de salaire mais moi si j'imagine appeler ma chef demain en lui
disant que je ne peux pas venir bosser à cause de la neige ... ben en fait c'est même pas imaginable. Même quand on a 50 cm de neige on va bosser, même en arrivant avec 3h de retard.

Poulpy 20/01/2013 19:01



Ah ben j'ai des jolis pneus neufs mais c'est du mixte, pas de l'hiver. Par chez toi vous devez avoir plus l'habitude et plus d'équipement, on vous le pardonne moins si vous êtes bloqué à la
maison. Ici, c'est tellement le bronx, que tout le monde comprend, et on acclame bien fort les braves qui arrivent quand même à aller bosser malgré la fin du monde.


Et puis ce qu'il va se passer demain, c'est que beaucoup de parents repartiront de l'école avec leur gamin et il restera à la maison à regarder la télé, les autres seront répartis dans les
classes des collègues qui auront pu venir. Et dans l'école il y a quand même 3 ATSEM qui peuvent un peu épauler et décharger des soucis matériels.


Et quand tu bosses avec des malades, ben neige ou pas, ils ont besoin de leurs soins, le diabète de madame machin va pas prendre une journée de pause, le pansement de monsieur truc va pas se
changer tout seul par magie... Donc certaines catégories de personnes ne peuvent pas se permettre de sécher le boulot.