Bonne à enfermer

Publié le par Poulpy

En ce moment je dors beaucoup. Pour tout dire, je crois que j’ai été un tigre dans une vie antérieure, cet animal feignasse qui, dans la période la plus active de sa vie, ne dort que 14h par jour. Car oui, je fais des nuits de 10/12h (enfin, quand je ne travaille pas le lendemain, sinon c’est 7/8h maximum, on dirait que j’aime bien dormir après 6h30) et j’ai encore besoin de siestes de 2 à 3 heures.

 

Hier par exemple, j’ai dû limiter la sieste à 1h30 à peine pour cause de voiture à aller chercher à la révision et d’inscription à la maternité, j’étais une vraie loque. Et ce matin j’ai été obligée de me lever avant 9h pour aller me faire piquer. Ils m’ont pris 9 tubes, je les soupçonne d’alimenter un restau pour vampires. Et je sens que la sieste de cet après-midi va faire du bien.

 

Un truc que je n’avais pas prévu, c’est que si je dors plus, je rêve plus. Avant, j’avais déjà des rêves bizarres, les gens avaient peur quand je les racontais. Si je racontais ici tout ce qui me passe par la tête quand je dors, vous me donneriez l’adresse de l’hopital psychiatrique le plus proche. Je ne suis absolument pas traumatisée par l’idée de l’accouchement, j’ai déjà rêvé que ça ne faisait absolument pas mal, que c’était hyper rapide et pas fatigant du tout. Toutes ces nanas qui disent que c’est douloureux et long, c’est du flan, moi j’ai rien senti du tout. Merci de ne pas m’ôter mes illusions avant quelques mois.

 

Et cette nuit, je crois bien que je pleurais et hurlais parce que je n’arrivais pas à savoir dans quoi il faut mettre du nitrate d’argent pour obtenir un précipité blanc. Au réveil j’en étais encore toute retournée. Je crois bien que c’est la faute d’Armelle avec ses histoires de cours de maths et de probabilités, ça a fait remonter des vilains souvenirs du lycée. Bref, le précipité blanc, c’est en présence d’ions chlorures, des fois ça a du bon d’avoir un prof de sciences à la maison. J’espère faire des rêves moins scientifiques à l’avenir, et je vais commencer pas plus tard que tout de suite.

Publié dans Poulpy dans sa tête

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Zizanie 20/02/2013 16:50


Ah ben ça me rassurerait presque de savoir que je ne suis pas la seule à faire des rêves très très étranges, ces derniers temps. Sauf que moi, j'ai pas l'excuse du bulbe d'être humain planté dans
l'utérus. Euh, enfin je crois (v'là que l'angoisse du déni de grossesse se repointe).


Très drôle en tout cas, les rêves scientifiques. Je te déconseille fortement les formules de maths.

Poulpy 20/02/2013 22:09



Ah non mais les formules de maths, plutôt mourir! Et je n'ai pas attendu d'être parasitée pour faire des rêves étranges. La chimie par contre, c'est nouveau et je ne le souhaite à personne,
j'étais vraiment en larmes et hurlante dans mon rêve parce que je n'arrivais pas à trouver la réponse, en me réveillant, j'étais toute perturbée.



La Matheuse 13/02/2013 17:08


Mouhhahaha ! 


Alors là tu fais fort ! Mais au moins, on peut dire que tu es apaisée pendant la nuit. Enfin pour les mélanges bizarres de solutions, je n'en suis pas sûre. Ce qui l'est en revanche c'est qu'on
ne va pas tarder à se croiser dans nos rêves. Je gerbe littéralement les Maths. Pourtant, va falloir se faire violence...


Tu as de la chance de pouvoir faire des siestes. Moi je me lève à 4h00 et je n'arrive que rarement à dormir l'après-midi car j'ai toujours un rdv ou des maths ou une série à regarder. Bon ok,
pour ça aussi va falloir se faire violence...

Poulpy 13/02/2013 20:42



Ben en fait ma sieste a été honteusement écourtée par un coup de téléphone. Et puis je te signale que moi, j'ai pas deux gamins à charge, je peux me permettre de faire des siestes. Et en ce
moment, je t'avoue que si je dois choisir entre regarder une série et dormir, ben je dors.